3 OCTOBRE 2019 – BALADE À ANSIGNAN

Voici le compte rendu que Simone TOURNÉ a rédigé pour nous rappeler notre journée à Ansignan.

 

Nous étions une trentaine pour cette balade.

Ansignan ? Oui, c’est un petit village perdu, perché, au fond de la vallée de l’Agly, en Fenouillèdes.

Alors voilà, nous nous retrouvons vers 10 heures dans un espace ombragé, le long de la rivière La Desix.

Quand notre guide a prononcé le nom, certains dont moi-même avons sursauté ne comprenant pas la dénomination de cette rivière. On a entendu deux X. Et il a fallu voir le panneau portant l’écriture pour comprendre ! Il faut dire qu’en Catalan on aurait dit « Desich », le x se prononçant ch. Ce sont les amusements des langues.


Donc ce lieu spacieux est composé d’un barbecue à l’ancienne et de tables et bancs propices au pique- nique. Nous laissons les non- marcheurs s’occuper de « la bouffe » et nous partons.


Au premier pont pour atteindre le village, nous nous arrêtons pour voir une ancienne pile d’un pont romain au milieu de la Desix. Car oui, les Romains sont passés par là et ont laissé des traces, malgré le peu de textes historiques qu’il nous reste (explication de notre Jean-François). Nous longeons le cours d’eau par un chemin très accessible, les papotages vont bon train. Mais le long de la route, je constate avec amertume de nombreuses friches, la vigne disparaît, pourtant il y a de beaux morceaux de terrain plat.


Et nous arrivons, oh merveille, se dressant devant nous, nous faisant barrage, devant un Aqueduc Romain. Bien sûr, ce n’est pas Le Pont du Gard, mais quand même, qu’il est beau, solitaire dans ce paysage campagnard ! Alors le groupe évidemment prend des photos. Et quel ne fut pas mon étonnement quand l’ayant contourné, nous l’admirons depuis le village et constatons qu’il est encore utilisé, de l’eau coule sur son chenal ! Alors là, mieux que le Pont du Gard!


Petite grimpette jusqu’au village, accroché sur le flanc de la montagne. Constatations: rues pavées neuves, propres, beaucoup de maisons fermées, nous n’avons rencontré personne. Mais village authentique avec une église du XVIIème siècle quelconque vue de l’extérieur.

Sur le chemin les groupes fluctuent, et j’écoute par hasard ce que racontent certains : ils parlent de sites en France, vus au travers de leurs voyages, et je me fais cette réflexion: qu’est ce qui se passe qu’en découvrant un coin du département, on parle d’une autre région?

À l’arrivée, au lieu du pique- nique, tout le monde papote avec l’un ou l’autre. Ambiance amicale réjouissante.
On s’assied pour manger. Grillades parfumées aux ceps de vigne et tartes salées et sucrées délicieuses.
Bref une balade chargée d’histoire, dans un lieu magnifique, serein, où la convivialité de notre groupe a été un élément majeur.

Album photos

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s